4. Journée des professions libérales

vendredi 10 mai 2019
Bellevue Palace, Berne

avec Conseiller fédéral Guy Parmelin Chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR

 

 

4ème Journée des professions libérales

10 mai 2019, Hôtel Bellevue Palace, Berne

 

 

Programme

09h30         Accueil des participants

10h00         Présentation de l’étude « Conséquences de la numérisation pour les professions libérales »

                   Pirmin Bischof, président de l’Union suisse des professions libérales USPL,
                   conseiller aux Etats

10h20        Opportunités et risques de la numérisation dans les professions libérales

                                   «Nous avons besoin depuis longtemps d’une loi moderne sur la protection des données!»
                                   Gabriela Rüttimann, présidente de l’Association Suisse des Psychothérapeutes ASP

                                   «Quelle compatibilité entre la protection des données et le secret professionnel?»
                                   Franz Stämpfli, président de la Fédération Suisse des Notaires FSN

                                   «Chantiers dans le cloud – qui protège nos données ?»
                                   Stefan Cadosch, président de la Société suisse des ingénieurs et des architectes sia

 

Questions et discussion

 

11h20         Exposé du conseiller fédéral Guy Parmelin, chef du département de l’Economie, de la Formation et de la Recherche (DEFR)

                   Questions et discussion

                   Pause

12h00         Table ronde avec les parlementaires suivants

                                    Angelo Barrile, conseiller national PS

                                    Philippe Bauer, conseiller national PLR

                                    Ruth Humbel, conseillère nationale PDC

                                    Claudio Zanetti, conseiller national UDC

 

                   Animation:

                   Philipp Burkhardt, responsable de la rédaction du Palais fédéral de la radio SRF

13h00         Implications et recommandations de l’USPL

                   Pirmin Bischof, président de l’USPL, conseiller aux Etats

13h15         Cocktail dînatoire

 

14h15         Fin de la manifestation

 

4ème Journée des professions libérales

10 mai 2019, Hôtel Bellevue Palace, Berne

 

 

 

 

3ème Journée des professions libérales

28 avril 2017, Hôtel Bellevue Palace, Berne

 

 

 

 

 

2ème Journée des professions libérales

8 juin 2015, Hôtel Schweizerhof, Berne

 

      Dr.med.dent. Beat Wäckerle, Präsident Schweizerische Zahnärzte-Gesellschaft (SSO)

 

      Dr. Stefan Schmiedlin, Advokat und Notar, Präsident des Schweizerischen Notarenverbands (SNV)

 

      Maurice Barbieri, Präsident der Ingenieur-Geometer-Schweiz (IGS)

 

 

 

1ère Journée des professions libérales

8 novembre 2013, Hôtel Schweizerhof, Berne

 

      Dr.med. Urs Stoffel, Zentralvorstand FMH

 

      Marc Hauser, vice-président de l' ASG

 

      Dipl. Arch. ETH / SIA Stefan Cadosch, Präsident SIA

 

      Roberto Sansossio, Vorstandsmitglied FSP

 

Communiqué de presse:

Les professions libérales défendent la sphère privée numérique de leurs clients

Le Conseiller fédéral Guy Parmelin félicite la branche pour sa contribution à la compétitivité de la Suisse.

 

Qu’implique la numérisation pour l’organisation des cabinets médicaux, des études d’avocats ou des bureaux d’architectes ? Lors de la 4e journée des professions libérales qui a eu lieu à Berne, l’association professionnelle du même nom a présenté une étude scientifique consacrée à l’impact de la numérisation. L’essentiel de cette étude : un nombre croissant d’emplois sont créés dans les différents domaines des professions libérales. Parallèlement, la protection des données gagne, elle aussi, en importance. C’est pourquoi l’association demande que la révision en cours de la loi fédérale sur la protection des données tienne compte des intérêts des professions libérales.

 

Berne, le 10 mai 2019 – L’importance des professions libérales dans l’économie suisse va continuer à augmenter. Telle est la conclusion à laquelle parvient l’institut de recherche économique Polynomics dans son étude consacrée à l’impact de la numérisation. Les personnes interrogées s’attendent à ce que la création de nouveaux postes de travail continue à augmenter dans leur domaine. A l’heure actuelle, près de 85’000 personnes en Suisse travaillent déjà dans les différents domaines des professions libérales. Cela représente une part de plus de 13 pour cent de l’économie suisse. Dans ce contexte, le Président de l’Union suisse des professions libérales (USPL), Pirmin Bischof, rappelle toutefois que l’étude a clairement démontré que les professions libérales doivent également s’attendre à une pénurie de personnel qualifié et qu’il existe un manque d’offres adéquates de formation et de formation continue. Pour Pirmin Bischof, une chose est claire : « A l’avenir, l’USPL doit être représentée en tant que partenaire social dans le groupe d’accompagnement créé par la Confédération sur le thème de la pénurie de personnel qualifié ».

 

Dans son discours, le Conseiller fédéral Guy Parmelin, chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche a également confirmé l’importance des professions libérales pour la compétitivité de la Suisse : « Le savoir-faire accumulé par les professions libérales permet d’assurer une gestion de fortune performante, des conseils juridiques précis et un système de santé qui nous est envié dans le monde entier. Ces connaissances revêtent une valeur inestimable pour la place économique suisse. » a affirmé Guy Parmelin.

 

Secret professionnel sous pression

Mais la pénurie de personnel qualifié n’est pas le seul thème qui préoccupe les professions libérales. La question de la protection de la sphère privée des clients et des patients inquiète également les représentants des professions libérales. Le législateur garantit le secret professionnel des gérants de fortune, des notaires, des avocats, des médecins ou encore des psychothérapeutes. Le notaire bernois Franz Stämpfli, Président de la Fédération Suisse des notaires, a toutefois expliqué que le secret professionnel était soumis à une pression grandissante en raison de la protection des données. Gabriela Rüttimann, Présidente de l’Association Suisse des Psychothérapeutes, a indiqué que, si l’on se pose de nombreuses questions sur la protection des données, la loi actuelle ne fournit aucune réponse satisfaisante. « C’est la raison pour laquelle nous avons rapidement besoin d’une loi moderne sur la protection des données », a affirmé Mme Rüttimann. Stefan Cadosch, Président de la Société suisse des ingénieurs et architectes sia, en est convaincu : ce n’est que lorsque nous disposerons de réponses claires aux questions liées à la sécurité des données que les nouvelles technologies deviendront standard en matière d’échanges de données et de collaboration.

 

La discussion finale entre les Conseillers nationaux Angelo Barrile (PS), Philippe Bauer (PLR), Ruth Humbel (PDC) et Claudio Zanetti (UDC) a également montré que le monde politique était unanime, au-delà des frontières partisanes, pour affirmer que la Suisse avait besoin d’une loi moderne sur la protection des données.

 

Protection des données : une mise en œuvre conforme aux besoins des PME

Pour conclure cette journée bien fréquentée, le Président de l’USPL, Pirmin Bischof, a résumé les exigences de l’association : « La protection des données ne doit pas porter atteinte au secret entre les professionnels et leurs clients et patients respectifs. La présente révision de la loi doit impérativement tenir compte de cet élément. »En outre, dans le cadre législatif actuellement en vigueur, la protection des données est déjà source d’un important travail administratif. C’est pourquoi la révision doit impérativement tenir compte des besoins des PME. Entre-temps, l’USPL souhaite encourager l’échange d’expériences et les bonnes pratiques parmi ses membres en ce qui concerne les contacts adéquats avec les plateformes et les fournisseurs ainsi que la garantie contractuelle des obligations nécessaires en termes de confidentialité.

 

Pour tout renseignement :

Pirmin Bischof, Président de l’USPL, Conseiller aux Etats 079 656 54 20

Marco Taddei, Secrétaire général de l’USPL 079 776 80 67

 

 

A propos de l’Union suisse des professions libérales (USPL)

L’Union suisse des professions libérales (USPL) représente, en qualité d’organisation faîtière, l’important groupe social que constituent les membres des professions libérales ainsi que leurs organisations professionnelles nationales, dans tous les domaines où des intérêts de même nature les réunissent.

Professions et organisations représentées au sein de l’USPL: Médecins (FMH), Notaires (FSN), Avocats (FSA), Ingénieurs et architectes (sia), Psychothérapeutes (ASP), Psychologues (FSP), Chiropraticiens (ChiroSuisse), Ostéopathes (FSO), Gérants de fortune (ASG), Banques privées (ABPS), Société des médecins-dentistes, Conférence des Présidents romands de PhysioSuisse (Association de physiothérapie), Fédération des Entreprises Romandes Genève, SwissEngineering UTS et Association romande des logopédistes diplômés.

version PDF

 

2015

 

2013

L’Union suisse des professions libérales (USPL) a été portée sur les fonts baptismaux le 7 mai 1990 à Berne. En 2010, notre Union fêtera donc ses 20 ans d’existence (3 mars 2010).
 

Photos